L’Union Européenne veut instaurer une censure de l’internet

09-09-2017 à 17:24:33
L’Union Européenne veut instaurer une censure de l’internet sur le modèle communiste chinois

L’Union Européenne veut établir un système de censure de l’internet comparable à ce qui existe en Chine communiste. C’est ce qu’a fait savoir Mariya Gabriel, commissaire européenne (non élue) au « Numérique » (lire ici).

La bureaucratie centrale bruxelloise veut déterminer ce qui peut être diffusé ou non sur internet et pouvoir définir ce qu’est, dixit, « la vérité ». Une copie du « MiniVer », le « ministère de la Vérité » du livre emblématique de George Orwell, « 1984 ».

«?Pour moi, il est aussi très important de déterminer quelles sont les bonnes pratiques, d’identifier très clairement un mécanisme de coordination et de comprendre ce que l’UE peut faire, quelle est notre valeur ajoutée dans la lutte contre les fausses nouvelles?» a ainsi Maria Gabriel. La « vérité » était également le nom du principal journal du système communiste russe, la fameuse « Pravda ».

L’UE veut donc s’arroger à la fois le pouvoir d’édicter ce que serait la « vérité » et censurer ce qu’elle considère comme idéologiquement et politiquement déviant.

La Commission Européenne va donc lancer un travail préparatoire qui pourra aboutir à une législation spécifique. Il s’agira de contraindre les entreprises de l’internet, notamment les réseaux sociaux, à censurer les contenus ciblés par l’UE. Le gouvernement allemand a déjà mis en place ce type de censure en temps réel des opinions qu’il juge déviantes.

Dès le mois prochain, la Commission Européenne devrait annoncer des mesures répressives contre les opinions interdites par Bruxelles. L’UE veut en outre maximaliser la censure et la répression des opinions interdites en l’étendant systématiquement à tout le continent. «?Il est évident que nous avons besoin d’une approche européenne, en plus des pratiques et lois nationales?», estime Mariya Gabriel.

Ce système de censure centralisé s’inspire de celui mis en place par le Parti Communiste Chinois. Les réseaux sociaux y sont censurés en temps réel par des fonctionnaires du Parti en charge de veiller à ce que les opinions validées par le système soient les seules à même de circuler.

Source: http://breizatao.com
il fait trés chaud chez moi !